Répercussions sur les investissements

À la lumière de notre modèle économique, nous croyons que cette période de faiblesse du marché est une saine correction qui vient réinitialiser les cours et corriger certains des légers excès qui se sont créés sur les marchés. Parmi les secteurs touchés par ces excès, mentionnons les sociétés de biotechnologie, les industries à plus forte poussée et la croissance par stratégie d’acquisition. Les cours sont maintenant plus raisonnables, le ratio cours/bénéfice du S&P 500 étant passé de 17,3x en février à 15,5x aujourd’hui. L’indice TSX a suivi un cheminement similaire, les cours passant de 18,2x à 14,5x. Bien qu’ils soient encore élevés, ces cours sont certainement plus constructifs et potentiellement plus durables pour survivre au ralentissement des marchés émergents et à une ou deux hausses des taux de la Réserve fédérale. 

Graphique - Les cours ont baissé

Répartition des actifs

Dans l’environnement actuel, nous demeurons surpondérés dans les actions et sous-pondérés dans les obligations et les liquidités puisque nous croyons que ce marché haussier a encore du souffle. Cela dit, nos profils d’investisseurs accordent une plus grande attention aux marchés boursiers des pays développés. Notre plus importante surpondération demeure dans le marché boursier américain, où l’exposition n’est pas couverte puisque nous croyons que le dollar américain peut encore prendre de la valeur. Nous bénéficions également de saines pondérations en actions des marchés développés de l’Asie et de l’Europe. Le Canada est légèrement sous-pondéré compte tenu de l’exposition aux matières premières et aux marchés émergents. 

En ce qui concerne les obligations, nous faisons fausse route en continuant de nous concentrer sur les titres à court terme et certains titres de créance. Les rendements obligataires n’ont pas augmenté, mais nous ne cédons pas devant les craintes de déflation qui nuisent actuellement au rendement. La baisse du prix du pétrole a un effet de cascade sur l’inflation à l’échelle mondiale, ce qui élimine les pressions qui se sont amplifiées antérieurement. Alors que la baisse du prix du pétrole se rapproche de son premier anniversaire, nous croyons que la pression déflationniste diminuera et qu’une certaine pression inflationniste se créera. Il n’y a pas de quoi s’énerver, mais nous verrons certainement les rendements obligataires augmenter d’environ un demi-point. Entre temps, nous conserverons une duration plus courte

Qualité accrue

Il existe un moment pour viser les titres de qualité et un moment pour abaisser ses critères. Après 6 ans de marché haussier et une correction ayant eu pour effet d’abaisser les cours dans l’ensemble du marché, il est temps de se concentrer sur la qualité. Bien qu’il existe une multitude de mesures pour déchiffrer la qualité, dans le cas présent, nous relevons les titres donnant droit à des dividendes par rapport à l’ensemble du marché boursier (en comparant les indices Dow Jones axés sur les dividendes canadiens et américains à l’ensemble du marché). Cela peut surprendre certains investisseurs, mais l’an dernier, les stratégies axées sur les dividendes ont enregistré de piètres résultats par rapport à l’ensemble du marché au Canada et aux États-Unis. Sur le marché américain, les dividendes ont subi la pression des taux d’intérêt potentiellement plus élevés et sont malmenés par l’augmentation du dollar américain en raison d’une exposition opérationnelle accrue à l’échelle internationale par rapport à l’ensemble du marché. Pendant ce temps, le marché est fortement influencé par la dynamique de la conjoncture, y compris les entreprises technologiques et biotechnologiques à forte croissance. Cette tendance est observée au Canada également, bien que les facteurs en cause soient différents.

En raison de ce piètre rendement, nous avons amélioré les stratégies axées sur les dividendes dans nos profils. Les cours sont maintenant en faveur des titres donnant droit à des dividendes, qui se sont avérés moins volatiles par le passé. Aux États-Unis, nous croyons que cela reflète largement les effets sur la devise. Au Canada, le secteur des titres donnant droit à des dividendes est plus difficile, compte tenu du grand nombre d’entreprises présentant un risque plus élevé. Toutefois, le secteur compte également des titres donnant droit à des dividendes de qualité qui, selon nous, se négocient à des cours à la baisse


La présente recherche a été préparée par Richardson GMP Limitée en date du 21 octobre 2015. Richardson GMP Limitée est membre du Fonds canadien de protection des épargnants et de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières. Richardson est une marque de commerce de James Richardson & Fils, Limitée. GMP est une marque de commerce déposée de GMP Valeurs Mobilières S.E.C. Les deux marques sont utilisées sous licence par Richardson GMP Limitée.

La présente recherche a été préparée à l’intention des clients de Richardson GMP Limitée et ne doit pas être copiée en tout ou en partie ni distribuée à toute autre personne. Si vous n’êtes pas le destinataire du présent document, vous ne devez pas utiliser ou divulguer les renseignements qui s’y trouvent. La présente recherche ne constitue pas une sollicitation pour la vente ou l’achat de titres ou de produits ni la conclusion ou le refus de conclure toute opération. Elle comprend des conseils généraux et ne tient pas compte de vos objectifs, de votre situation financière ou de vos besoins. Avant de suivre ces conseils généraux, vous devriez tenir compte de la pertinence de ceux-ci dans votre propre situation. Nous vous recommandons d’obtenir des conseils financiers, juridiques ou fiscaux avant de prendre toute décision en matière de placement. Le rendement passé n’est pas garant du rendement futur. La négociation de titres comporte des risques. Le cours des titres varie, et un titre individuel peut même perdre toute sa valeur. Les investisseurs internationaux doivent savoir que les placements internationaux comportent des risques supplémentaires, comme la fluctuation des devises et les conditions des marchés boursiers internationaux ou la situation économique, qui peuvent avoir une incidence négative sur la valeur des placements. La présente recherche est fondée sur des renseignements obtenus auprès de sources considérées comme fiables, mais nous ne faisons aucune représentation ni ne fournissons aucune garantie quant à l’exhaustivité, à l’exactitude ou à l’actualité de ces renseignements. Nous n’avons aucune obligation de corriger ou de mettre à jour les renseignements ou les points de vue qui figurent dans la présente recherche. Les points de vue exprimés peuvent être modifiés sans préavis. Aucun membre de Richardson GMP Limité ne peut, en aucune circonstance, être tenu responsable de toute forme de dommages, qu’ils soient directs, indirects, consécutifs ou autres, découlant de l’utilisation de la présente recherche ou de toute communication ultérieure en lien avec celle-ci. 

Richardson GMP Limité, ses associés, ses dirigeants ou ses employés peuvent avoir des intérêts dans les produits financiers dont il est question dans le présent rapport en exerçant différents rôles, y compris ceux de preneur ferme, de courtier, de directeur, de prêteur ou de conseiller. De plus, ils peuvent agir à titre de teneurs de marché ou acheter ou vendre des titres en tant que mandants ou agents et peuvent donc exécuter des opérations qui ne respectent pas les recommandations (le cas échéant) qui figurent dans la présente recherche. Richardson GMP.


 
La grande réinitialisation
Perspectives trimestrielles sur les marchés

Introduction
Cliquez ici

Une correction, ou le début d'un marché baissier?
Le marché est à la hausse depuis sept ans, ce qui fait craindre que la fin approche.
Pour en lire plus

Divergence dans la dernière phase haussière
La croissance économique des marchés émergents ralentit, ce qui crée une divergence entre les économies, les politiques monétaires et les marchés.
Pour en lire plus

Un réveil brutal pour le pétrole
Le prix du baril de pétrole se situe sous la barre des 50 $. Quelles seront, à moyen et à long terme, les conséquences de cet important changement pour les divers secteurs?
Pour en lire plus

Prévisions relatives au dollar
La situation du dollar canadien a-t-elle changé ou s’agit-il d’une reprise? Nous exposons notre point de vue sur le taux de change entre les devises canadienne et américaine.
Pour en lire plus

Répercussions sur les investissements
Nous expliquons l’incidence de notre analyse sur nos recommandations concernant la répartition des actifs et les stratégies de portefeuilles.
Pour en lire plus